Repousser ses limites

“La fessée, j’adore… mais personne n’a osé aller assez fort”. Aujourd’hui, il vient pour repousser ses limites. La fessée, la bougie. Je suis partagé entre l’envie de l’éclater et la nécessité de ne pas le casser. Il va falloir sentir son point de rupture. Les moments de repos, c’était pour l’arroser de pisse, l’enculer ou l’avoir sous le bureau (hors-vidéo). J’adore sa langue sur mes pieds, J’adore son cul. J’adore cette putain de chienne.