Sa première momif

J’aime les TN mais… leur meilleure place est encore quand elles sont suspendues aux tétons ou collées à la gueule de celui qui les porte. Cette fois-ci, mon esclave s’est pointé en sportswear avec l’envie de découvrir, progresser et tester la momification. C’était sa première et il a été à la hauteur :) Impressions…

Son ressenti… Ce samedi matin, mon maître m’a momifié et il m’a demandé mon ressenti.
En un mot ou plutôt 2 TROP KIFFANT…
Eh oui quand le maître m’a dit “bras le long du corps, pied qui se touchent, et qu il a commencé à me recouvrir le corps de ce plastique qui me colle à la peau et me serre… hmmmm trop bon. Une fois totalement recouvert, un moment fort lorsque le maître me prend tel un objet précieux et me pose sur le sol. Encore un mot CONFIANCE.
Au sol, je tente de bouger, de m’extirper de ce cocon, mais rien n’y fait. Je suis prisonnier et là le maître me met un scotch sur la bouche et commence à percer des trous au niveau de mes tétons et de ma queue. Ma queue libre, hmm. J’entends “interdiction de jouir”. Oh dur dur…  Puis les glaçons, les pinces. Le maître m interrogeait. Je veux satisfaire le maître, progresser. Je fais de mon mieux et pourtant, tout bas, je dis “pitié les pinces”.
Ah j’oubliais les glaçons qui fondaient en faisant du goutte à goutte et la bière du maître, excellent. En conclusion, un outil de soumission imparable… Et une info importante, c’était la première fois que j’étais momifié. J’aime trop être son esclave… A vous de juger….