Mi esclavo

26°, soleil. Quelques moments de vie avec mon esclave aux Canaries. Bain de soleil dans ma cour intérieure. Attaché, en tongs, rafraîchi par ma bière et ma pisse. Il a passé 4 jours et 4 nuits à boire ma pisse, n’importe où. Au bungalow, dans la rue, dans les bars, il est mon esclave à la vue de toute le monde. Je le lave, je le sèche au soleil. Je pisse dans ses bières. Je jute dans ses cafés. J’aime sa gueule, ses tétons, son corps. J’aime l’entendre gémir. J’aime quand il m’appelle “Mi amo”. La nuit, dans les bars ou les boites, je le sors, torse nu et “bondé”. Je suis fier de lui.