L’attacher… et le travailler

“j’aimerais vraiment que tu m’attaches pour que je ne puisse que subir le travail de mon cul, de mes couilles, etc. ...et un bon masque à poppers humm”.  Voilà ce que m’écrivait, à midi, ce jeune mec de 23 ans. Je n’aime pas les plans improvisés. 13.30 il était chez moi ! ^^.  D’entrée… ouverture avec une gode fixé dans son cul. Sodo, pieu gode. Le trou bien préparé… je pouvais alors l’attaquer à la perceuse, et au fist.