Kyto, “souffre-douleur”

Il aime s’exhiber. Il aime qu’on le mate en train de morfler. Cet esclave me sert de cendrier et de “souffre-douleur” avec une bonne séance de travail des couilles.