Batard… performant

Ce mec aime repousser ses limites. J’aime ça. Il le fait en toute confiance. Je veux aussi parler de ma confiance en lui. Il connait ses limites et sait me le dire. J’aime jouer avec lui. J’aime ses doutes, toujours peur de ne pas être à la hauteur. Ce samedi matin, c’est bougie et suspension. Vue l’allure de la partie finale de la suspension, je vous la garde pour Noel ! :) 

Son ressenti… Le plug électro fourré dès mon arrivée, moi qui n’ai pas du tout l’habitude d’une telle sensation. A l’instant où vous passez du lubrifiant direct, je comprends que j’y ai droit^^ un pur bonheur. Comment ne pas jouir ? Il m’a fallu faire un effort de relaxation considérable pour y arriver. Voir le phone sur la cage, j’avais trop envie de l’attraper pour me soulager mais trop peur d’être puni. Le comble fut lorsque vous l’avez posé au pied de ma cage. Pouvoir le voir sans y avoir accès. Et vous qui jouiez à baisser ou augmenter l’intensité des vibrations. Je me souviens d’ailleurs qu’au bout de 3h30 de séance vous me dites: « au fait tu l’as toujours dans le cul ! » et je vous réponds, tellement c’est bon, qu’on s’y habitue lol. La bougie, c’était un autre plaisir. Je me retrouve au pied de votre cheminée. Les bougies que vous déposez tout le long de ma colonne vertébrale. Je ne vois rien mais j’entends. Vous les allumez et vous les déposez sur moi. Le plug dans le cul, les bougies sur le dos, je ne dois pas bouger. Je fais de mon mieux. Soudain, la bougie proche de ma nuque coule. Wouah ! J’adore lol. Puis sur le dos et même entre les fesses hmmm. Et comme vous voyez que je kife, vous en faites couler encore et encore. Je me souviens dire « oui maître » quand vous me dites d’endurer pour vous . Arrive la suspension. Une immense récompense. Le kif commence sur le ventre. Entendre le bruit des chaînes. Les sentir froides sur mon dos et entre mes fesses. Déjà, même au sol, je me sens à votre merci. Lorsque je quitte le sol, j’ai la sensation d’être votre objet. C’est ma place depuis toujours. Aucune douleur. Le poids bien réparti, ce n’est pas si dur. De toute façon quand on kife, on est plus qu’endurant et on se surpasse.



Click to Watch VideoClick to Watch VideoClick to Watch VideoClick to Watch Video